22 mai : Mobilisation contre la réforme de l’assurance chômage

SOLIDAIRES 31 / FSU 31 / CNT 31 / CGT 31

Samedi 22 mai :
Pour la défense de notre Assurance
Chômage !

Depuis le 4 mars, des travailleurs·ses ont relancé courageusement la lutte contre la réforme de l’assurance chômage en occupant plus d’une centaine de lieux culturels. Ces travailleurs·ses précaires,
intermittent·e·s du spectacle, intermittent·e·s de l’emploi ou encore étudiant·e·s se battent pour la défense d’un système d’assurance chômage qui profitent à tou·te·s les travailleurs·ses mais que le gouvernement au service des capitalistes cherchent à démanteler.

À Toulouse, illes occupaient le Théâtre de la Cité depuis le 11 mars, jusqu’à ce que le directeur du théâtre les fasse expulser par la police, le matin du 12 mai. Une fois encore, c’est en utilisant la force publique que ce gouvernement casse un mouvement de travailleurs ⋅ ses opposé ⋅ e ⋅ s à une réforme sacrifiant le social au profit du Capital.

La réforme en cours, qui entrera en application au 1er juillet prochain, constitue la pire attaque contre l’assurance chômage depuis sa création. Elle entraînera, si on ne se mobilise pas contre elle, une
baisse de 25% des indemnités pour plus de 1,7 millions de travailleurs·ses sans emploi. Parmi les secteurs les plus concernés on trouve la restauration, le tourisme mais aussi la fonction publique avec ses nombreux·ses contractuel·le·s. Cette réforme a réuni toutes les organisations syndicales contre elle depuis près de deux ans, elle a été invalidée en partie par le conseil d’état et de nouveaux recours
sont en cours de dépôt, notamment par l’intersyndicale Solidaires, FSU, CGT. Malgré cela le gouvernement au service du Capital persiste, ce qui confirme que seule notre mobilisation populaire
massive pourra lui mettre un coup d’arrêt définitif.

Avec cette réforme, les capitalistes confirment leur projet : une société où les travailleurs·ses doivent, pour survivre, accepter n’importe quel emploi, à n’importe quel salaire, dans n’importe quelles conditions. Face à cela, il faut construire et opposer un autre projet de société qui inclut notamment le droit au salaire et à sa continuité entre deux emplois :

Je perds mon emploi, je garde mon salaire !

La seule limite au projet capitaliste, c’est la mobilisation populaire !
Face à la tentative de reprise « normale » des activités économiques et culturelles souhaitée par le gouvernement le 19 mai, nous incitons tout le monde à soutenir activement et diffuser largement les
revendications de la plateforme nationale v3 des théâtres occupés qui concerne tou·te·s les précaires, quels que soit leur secteur professionnel. Cette plateforme stipule, entre autre, de ne pas reprendre les activités jusqu’à satisfaction de toutes les revendications.

Rassemblement samedi 22 mai à 14h00
Square Charles De Gaulle, Toulouse
(Infos, musiques, danses, conférence …)

Nos revendications :
– Abrogation de la réforme de l’assurance chômage
– Indemnisation de 100% des chômeurs·ses à hauteur de leur dernier salaire sans limite de durée, garantissant la continuité du salaire entre deux emplois : Je perds mon emploi, je garde mon salaire !
– Le gestion de l’assurance chômage et de l’UNEDIC par les travailleurs·ses pour les travailleurs·ses.
– Augmentation immédiate de tous les salaires d’au moins 400€ et du SMIC à 2200€ brut
– Fin des exonérations et hausse des cotisations sociales patronales pour financer notre sécurité sociale :
retraite, assurance maladie, hôpitaux et assurance chômage.
– La semaine de 32h de travail sans perte de salaire !
– Instauration d’un salaire étudiant reconnaissant les études comme un travail.
– Extension de l’accès aux minimas sociaux pour l’ensemble des 18-25 ans.
– Interdiction des licenciements dans les entreprises qui font des profits ou qui organisent frauduleusement leurs pertes, arrêt immédiat des suppressions d’emplois dans la fonction publique et titularisation des emplois précaires.

l’appel en version pdf ici

Share Button