Soutien à la grève enseignante en Grèce

Il n’y a pas qu’en France que les gouvernements veulent imposer des mesures réactionnaires et libérales aux enseignant.e.s ; l’évaluationnite aigüe touche de plein fouet les profs grec.que.s !

Depuis fin septembre s’organise un grand mouvement de protestation contre une loi mettant en place une évaluation individuelle des personnels afin d’estimer leur « degré » de performance. On constate bien la logique néo-libérale à l’œuvre : c’est un projet que n’aurait pas renié Blanquer, mettre en compétition les personnels, casser les solidarités, volonté de contrôle de la part des dirigeants.

Cette loi est aussi réactionnaire car en continuité directe avec une loi de contrôle des personnels mise en place sous la dictature des colonels et abrogée en 1982. Si les enseignant.e.s évalué.e.s « échouent » à leur évaluation, des stages de remise à niveau leur seront imposés…

Lors de ce mouvement de protestation, une manifestation s’est tenue le 6 octobre à Athènes qui a été violemment réprimée par la police ; lacrymogènes, canon à eau… et même au niveau judiciaire, la répression a été forte : un tribunal a déclaré la grève comme étant illégale !

SUD Éducation 31-65 tient à exprimer son soutien internationaliste envers les enseignant.e.s en lutte et  leurs revendications. Celleux-ci demandent :

– Abolir l’ensemble du cadre juridique de la soi-disant évaluation des écoles et des enseignants (Loi 4823/2021, Loi 4692/2020, UA 108906 / GD4 / 10.9.202, dispositions sur le règlement intérieur), ce qui conduira à la dégradation des écoles et une catégorisation plus poussée. Programme de formation d’enseignants universel et gratuit, préparé scientifiquement en tenant compte des besoins éducatifs modernes.
– Abroger la loi 4823/21 (Kerameos).
– Abolir le financement public des organisations privées, des entreprises et des ONG impliquées dans le processus éducatif et les activités scolaires. Financement exclusif de l’État pour tous les besoins des écoles.
– Annuler ici et maintenant la base d’acceptation minimale et la banque de sujets.
– Abroger la loi 4808/21 (Hatsidaki) sur le travail.

Cet article Soutien à la grève enseignante en Grèce est apparu en premier sur Sud Education Haute Garonne et Pyrénées.

Share Button