Nouvelles du jeudi 5 septembre 2019

1) Rentrée 2019: reprenons la mobilisation!

Du 14 mai au 2 juillet 2019, les personnels de l’Éducation nationale de la maternelle à l’université ont lutté contre la loi Blanquer et ses réformes du bac et du lycée. Les assemblées générales de grévistes ont systématiquement reconduit la grève, permettant de lutter activement contre la machine à tri social que le gouvernement met en place depuis quelques années. Mais les actions, les manifestations, les blocages, les occupations, les rassemblements, les audiences, les courriers n’ont pas suffit.

La rentrée 2019 a eu lieu, la réforme s’applique, et les élèves et collègues en subissent les premières conséquences (voir tract SUD Educ ci-dessous). Deux assemblées générales de l’Education ont déjà fait état de rentrées catastrophiques dans de nombreux établissements (voir article Libé au lycée Bourdelle de Montauban).

En parallèle, c’est toute la fonction publique qui est mise à mal et se dégrade considérablement. Les conditions de travail à l’hôpital, les suppressions de postes dans les finances publiques, la casse du statut des cheminots, le recours massif à la contractualisation… la liste est longue!

Le combat doit continuer, la lutte doit reprendre !! L’assemblée générale de grévistes réunie ce mercredi 4 septembre appelle donc à plusieurs journées de grève et de mobilisation :

– rassemblement le 11 septembre à 14h devant l’Hôtel Dieu en soutien aux personnels soignants grévistes
– grève le vendredi 20 septembre au côté des lycéen-ne-s et étudiant-e-s pour le climat
– grève le mardi 24 septembre contre la réforme des retraites et la casse de la fonction publique avec blocage du rectorat, manifestation et AG Educ
– grève le jeudi 26 septembre pour dénoncer la répression policière que subissent certain-e-s collègues suite aux dernières luttes : rdv à St Gaudens pour le procès de 4 camarades inculpé-e-s pour lever de barrière lors d’une action péage gilets jaunes/climat

Nous continuons de nous opposer fermement à la loi Blanquer et ses réformes . Nous nous soulevons contre le principe de sélection et de tri social des élèves. Nous nous battons pour un service public de qualité. Nous revendiquons la titularisation de tous les précaires de l’Education. Nous combattons fermement toutes formes de répression – administrative, syndicale, policière – .

Toutes et tous en lutte pour combattre la loi Blanquer et ses réformes! Ne nous laissons pas faire !!!!

-> Pour télécharger ce tract en .pdf, c’est par là: Tract rentrée

-> en cliquant ici, tu trouveras tout le matériel nécessaire à la lutte pour ce début d’année

-> La caisse de grève persiste, n’hésitez pas à vous tourner vers elle en envoyant une demande de soutien par mail: caissedegreve@inattendu.org et à partager le lien de la cagnotte en ligne, toujours active.

2) Evaluations nationales : c’est toujours NON

Tract intersyndical au format pdf ici: Tract évaluations septembre 19 1

 

3) Forte mobilisation en Île-de-France dès la rentrée

L’AG Éducation IDF inter-degrés a réuni 170 enseignant·e·s en provenance de 84 établissements et écoles, ainsi que des lycéen·ne·s de l’UNL et des parents d’élèves. Cette assemblée générale a permis de rendre compte du très grand nombre d’AG d’établissements, inédit pour une rentrée, et d’échanger sur les actions à mener pour créer un rapport de force capable de faire céder Blanquer.

Dès ce lundi, des établissements et écoles ont voté la grève dès le jour de l’accueil des élèves, entre le 2 et le 6 septembre selon les situations. D’autres établissements n’assurent pas l’accueil des élèves du fait de l’action des enseignant·e·s ayant refusé d’être professeur·e·s principaux. D’autres établissements encore ne font pas grève la semaine de rentrée, mais ont voté la grève du 10 septembre. De nombreux autres établissements, enfin, n’ont pas pu faire cette rentrée catastrophique du fait de l’inexistence des emplois du temps, des listes d’élèves, etc.
→ en lire plus ici

 

4) Rentrée 2019: de la poudre aux yeux pour les AESH

La circulaire du 5 juin dernier, présentée par les ministres Blanquer et Cluzel comme une grand avancée pour les personnels n’est que de la poudre aux yeux. Pour les AESH, c’est toujours la précarité qui est à l’ordre du jour. En cette rentrée, SUD éducation fait le point.

Le PIAL, rentabilisation à marche forcée des personnels au mépris du service rendu.

Incapable de proposer un statut suffisamment attractif pour pourvoir tous les postes comme de se donner les moyens de répondre aux besoins des élèves et de leur famille, Blanquer se retranche, avec la création des PIAL, dans une stratégie d’optimisation des ressources au mépris des conditions de travail des AESH comme des élèves suivis. Là où une solution individuelle est nécessaire, le ministre répond « mutualisation » ! Les économies ne doivent se faire ni au détriment des conditions de travail, ni à celui du service rendu.

 

-> tract explicatif de la fédé à lire ici: tract_rentree_2019_aesh_1_-2

 

 

 

5) Retraites: 4 mensonges et 1 enterrement

En plein mois de juillet, le gouvernement a rendu public le cadrage du projet sur les retraites. Il prépare maintenant le projet de loi. Il veut organiser un nouveau “débat citoyen”. Pourtant le projet n’a pas bougé depuis la mise en place du Haut commissariat, malgré la prétendue concertation, et le fait que la majorité des syndicats y est opposée.

-> tract explicatif de Solidaires ici: retraite2308_bis

 

6) Grève mondiale pour le climat des 20 et 21 septembre: préavis de la fonction publique

7) 100 féminicides de trop au 1er septembre !

 

Cet article Nouvelles du jeudi 5 septembre 2019 est apparu en premier sur Sud Education Haute Garonne et Pyrénées.

Share Button