Nouvelles du Jeudi 21 février 2019

This image has an empty alt attribute; its file name is bandeau2.png

Prochaines AG SUD Education 31-65:

jeudi 14 mars, 18h, local de Babinet

jeudi 21 mars, 9h-17h, local de Babinet

1) Bahuts en lutte

Fête des vacances au rectorat !!

Quelques nouvelles des lycées et collèges du 31-65 : Pierre Aragon à Muret, Jolimont à Toulouse, Victor Hugo de Colomier, Françoise à Tournefeuille, Bellevue à Toulouse!!

Pierre Aragon : a organisé mardi 19 février une nuit des lycées. Ils ont convié les parents à des discussions autour de la réforme.

Autres actions réalisées :

  • lettre à la DASEN pour que notre chef d’établissement nous communique le TRMD et nous permette de préparer la rentrée 2019
  • rédaction de motions pour le conseil pédagogique et le conseil d’administration
  • campagne d’information en direction des professeurs principaux de seconde en vue d’une démission collective
  • rédaction d’un courrier à destination des parents
  • recensement des questions et inquiétudes soulevées par la réforme à destination du proviseur et des corps d’inspection
  • recensement des actions à mettre en oeuvre à la rentrée des vacances d’hiver

Collège Jolimont :

Victor Hugo : le lycée a lancé un sondage suite à des propos tenus par JM Blanquer :

Jean Michel Blanquer a dit le 13 novembre 2018 devant l’assemblée : (…) je note que le taux de grévistes de 10 % est inférieur au taux de grévistes des gouvernements que vous souteniez quand il y avait la réforme du collège. Par ailleurs, je sais écouter je sais écouter ce 10 % de professeurs, je sais écouter aussi les 90 % , je les vois tous les jours sur le terrain et ils me disent qu’ils comprennent cette politique et même qu’ils la soutiennent. »

Vidéo JM Blanquer à l’assemblée

Nous savons tous que les grèves mobilisent moins parce que comme les autres, les enseignants ont des contraintes financières qui les empêchent de perdre des journées de salaire.

Aussi, nous souhaitons faire appel à votre aide afin de nous faire entendre du Ministre. Merci à ceux qui prendront le temps de répondre.

Accès au sondage

Françoise : Deux actions ont été votées à l’unanimité lors de l’HIS du 11 février :

  • Une lecture d’une motion destinée aux parents dans tous les conseils de classe du lycée. L’action a commencé depuis lundi soir et se déroule bien.
  • Le débrayage de tous les professeurs est prévu ce Jeudi 21 février à partir de 10HRendez-vous en salle des professeurs avant d’aller sur le parvis du lycée.On invite les professeurs à préparer une phrase ou un slogan à écrire sur une feuille afin de rendre visible notre mouvement.Afin que cette action ait un maximum de poids, les parents FCPE sont prévenus ainsi que les médias.

Les actions suivantes sont envisagées au lycée Françoise :

  • Action lors de la JPO du 16 mars
  • Vote à bulletin secret sur la question « pour ou contre la réforme du lycée ».

Bellevue : une quinzaine d’enseignants du lycée se sont réunis mercredi 20 février devant la prison St Michel afin de se rendre à la poste remettre les courriers à Macron (démission des PP).

2) Le collectif JPP en lutte : ce n’est que le début!!

JPP , QUI SOMMES NOUS ? Justice pour tous les précaires !
Telle est notre revendication commune.
Nous sommes des contractuels de l’Éducation Nationale : Profs, pions, accompagnants spécialisés. Nous sommes syndiqué- es et non syndiqué-es.
Nous représentons 1/4 de l’effectif de l’institution, 11 000 sur la seule académie de Toulouse.
Nos conditions de travail précaires nous ont réuni autour de préoccupations et d’objectifs communs.
Suite à l’annonce présidentielle d’une prime exceptionnelle, nous avons formulé une demande similaire auprès rectorat. Après remise d’une pétition en ce sens, nous nous sommes vus rétorquer qu’aucune prime n’était prévue à cet effet.
Le mépris avec lequel notre demande a été reçue éclaire la manière dont la direction considère ses contractuels.
Les missions que nous menons sont pourtant essentielles au bon fonctionnement des établissements.

Il est maintenant clair qu’un rapport de force est nécessaire pour faire entendre nos voix !
Pour s’inscrire à notre mailing liste: precairesenlutte@gmail.com/ Notre facebook : JPP31
REJOIGNEZ-NOUS DEVANT LE RECTORAT MERCREDI 13 MARS A 14h pour un sitting-apero-gouter

3) 11 et 12 mars : Stage droits des personnels précaires

4) Mouvement 1er degré : le flou plane toujours

Voici le calendrier provisoire d’après FO :

Serveur
ouvert du 18 mars 12h au 7 avril minuit
CAPD CFP CAPPEI 14 juin
14h
CAPD Liste d’aptitude PE, ineats 1er juillet
14h
Résultats mouvement le 15 mai plutôt que le 4 mai
initialement prévu
Affectation PES et délégations : début
juillet.
Date phase d’ajustement en stand-by en attente de
l’algorithme national.

La
CAPD pour la Liste d’Aptitude à la direction est maintenue ce
vendredi 22 février

5) Comprendre sa DHG, combattre la réforme

Les
lycées généraux et technologiques, comme les autres EPLE, ont reçu
leurs dotations horaires globales. Cette enveloppe d’heures est la
première étape de la préparation de la rentrée. En cette année
de réforme du lycée sur fond de suppression de postes, ces
enveloppes seront, comme cette réforme, inacceptables. Pour
mobiliser les personnels, les parents d’élèves et les élèves
dans la lutte, le calcul des DHG peut être un point d’appui non
négligeable. La fédération SUD éducation met à disposition des
personnels cette fiche DHG pour tout comprendre au nouveau calcul des
DHG.

6) Loi Blanquer adoptée en première lecture : l’Assemblée nationale valide un projet d’école libéral et réactionnaire

Vendredi
dernier, une poignée de député-e-s ont adopté le projet de loi
Blanquer avec de nombreux amendements qui aggravent les dispositions
du texte.

Le projet de loi Blanquer, qui doit désormais être présenté au
Sénat, prévoit entre autres :

  • un article 1 qui constitue une manœuvre d’intimidation à l’égard des personnels ;
  • des établissements publics des savoirs fondamentaux, c’est-à-dire le regroupement des écoles d’un bassin géographique autour d’un collège. Il est à prévoir, à brève échéance, des suppressions de postes, voire des fermetures d’écoles. Dans l’immédiat, cela signifie l’instauration d’un échelon bureaucratique de plus, et une dégradation des conditions de travail des personnels ;
  • la scolarisation obligatoire à trois ans, cheval de Troie de Blanquer pour rémunérer à hauteur de dizaines de millions d’euros les écoles maternelles privées ;
  • une surenchère nationaliste et réactionnaire, avec notamment l’affichage de reproductions de drapeaux tricolores dans toutes les salles de classe ;
  • la reprise en main autoritaire de la formation des maîtres ;
  • le recrutement d’assistant-e-s d’éducations pour enseigner, sans statut de fonctionnaire.

Ce projet d’école libéral et réactionnaire est imposé avec
un autoritarisme hallucinant. Le passage en force malgré les avis
contraires des instances représentatives montre en réalité un
mépris avéré pour les personnels. Il s’inscrit dans la
continuité des lois qui l’ont précédé : cadeaux au privé,
symbolique ronflante, attaque sur les statuts des personnels. Ce
projet de loi est en cohérence avec ce que le gouvernement désire
imposer à l’ensemble des services publics : une conception
managériale, la privatisation, la fin de la fonction publique.

Ne nous laissons pas faire ! SUD éducation appelle les personnels à se mobiliser pour le retrait du projet de loi, ainsi que pour l’abrogation de l’ensemble des réformes Blanquer.

Plutôt
que de se préoccuper des revendications des enseignant-e-s, le
ministre et l’Assemblée nationale préfèrent se vautrer toujours
plus dans la surenchère réactionnaire. À l’opposé de ces
conceptions rétrogrades et dangereuses, SUD éducation continue à
revendiquer une école émancipatrice, gratuite, publique et laïque.
SUD éducation a voté contre le projet de loi en Conseil supérieur
de l’éducation et revendique l’abandon immédiat de ce projet de
loi libéral

Le communiqué de la fédération SUD Education sur le débat parlementaire sur la loi Blanquer : toujours plus loin dans la surenchère nauséabonde et réactionnaire :

 

7) Lycée Philippe-Lamour à Nîmes : les profs refusent de surveiller et noter le bac blanc

Le
DASEN a été prévenu la semaine dernière par les enseignants du
collège qu’ils refusaient d’organiser le bac blanc pour
protester contre la réforme Blanquer.

Ces
derniers ont annoncé aux familles que les cours étaient maintenus
et que si les élèves voulaient se préparer ils pouvaient faire
l’épreuve chez eux pendant les vacances, et qu’ils seraient
corrigés mais pas notés.

Cependant,
l’inspecteur d’académie est venu accompagné de 8 personnes de
son équipe avec pour objectif de maintenir le bac blanc. Ils se sont
installés dans la salle des profs en insistant pour que le bac blanc
se déroulement normalement sur la semaine, qu’il soit corrigé et
noté !

Mais dans les textes rien ne les oblige à le faire. Face au refus catégorique des collègues, le DASEN est finalement parti vers midi, et les cours ont pu reprendre !

8) Victoire au TA pour Marseille!!!!!

Ce mardi 12 février le tribunal administratif de Marseille vient de décider de l’annulation du P.P.P des écoles de la ville. Ce jugement va dans le sens des conclusions du rapporteur public annoncées quinze jours plus tôt. Cette victoire historique est le fruit d’un combat collectif et unitaire mené par des dizaines d’associations, d’organisations syndicales, de citoyen-nes, d’élu-es dans le cadre du collectif « Marseille contre les P.P.P »* et dans lequel SUD éducation 13 a pris toute sa part.

Plus d’infos sur le site de Marseille

9) Chômeurs-es, précaires, intérimaires intermittent-es, Gilets jaunes… : Rencontre unitaire le 21/02 a 19h30 !

STOP à de la culpabilisation et à la mise au travail
forcé !

Nous appelons tou-te-s les travailleur-euse-s
précaires, les intérimaires en colère, les intermittent-e-s du
spectacle et de l’emploi, les saisonnier-e-s, les stagiaires, les
étudiant-e-s, les retraité-e-s , les sans-papiers, les
licencié-e-s, les travailleur-euse-s forcé-e-s, les volcans
fraîchement réveillés, à venir débattre, proposer des
revendications et agir !!
A l’heure où le gouvernement déclare
vouloir « changer en profondeur les règles de l’indemnisation du
chômage afin d’inciter davantage à reprendre le travail. », à
l’heure où il accentue encore la criminalisation des chômeurs par
de nouveaux décrets d’application de la loi «Pour choisir son
avenir professionnel », à l’heure où il impose 4 milliards
d’économies sur les droits des chômeurs, il est nécessaire de
rappeler que :
● 6 chômeurs sur 10 ne sont pas indemnisés,

86 % des embauches se font en CDD, tous secteurs confondus
● 40
% des chômeurs touchent moins de 1000€ brut, principalement les –
de 25 ans et que la moyenne des allocations perçues est de 1200€
brut
● le RSA d’un montant de 550€ est perçu par 1,83
millions de personnes

A l’heure où le gouvernement veut améliorer la qualité de la
prise en charge par la médecine de ville et désengorger les
urgences, à l’heure où il supprime les cotisations de l’assurance
maladie dans la part salariale, à l’heure où il exige encore des
économies à l’assurance maladie, il est nécessaire de rappeler
que:
l 30% de la population a renoncé à des soins en 2018
l
le reste à charge pour se soigner coûte en moyenne 533 euros par
personne
l les suppressions de poste au sein des hôpitaux a
dégradé les conditions de travail des professionnel-le-s de santé
et sont responsables de suicides (4 au CHU de Toulouse en 2016)
l
la suppression des cotisations diminue le financement de l’assurance
maladie et donc des hôpitaux!

Ne les laissons pas décider pour nous ! Nous sommes les experts
!!!

RIEN POUR NOUS SANS NOUS

Ni dette, ni culpabilité, ni honte, s’organiser !

A L’appel de : Mouvement National des Chômeurs et Précaires,
Coordination des Intermittents et Précaires, SUD Pôle emploi, SUD
Culture, Un collectif de Gilets Jaunes chômeurs et précaires, CGT
Pôle emploi, CGT chômeurs et précaires, Act Up, Université
Populaire de Toulouse, SNU Pôle emploi FSU.

Rencontre unitaire le 21/02 a 19h30 – Maison de quartier
de Bagatelle, Impasse du Bachaga Boualam, Métro Bagatelle.

10) Préavis de grève pour le 8 mars 2019

Outre
le préavis généraliste, la Fédération SUD éducation a déposé
un préavis de grève couvrant la journée du vendredi 8 mars 2018 de
00:00 à 24h00 l’ensemble des personnels travaillant dans les
établissements scolaires pour les personnels qui se mobiliseront
pour les revendications suivantes :

  • une formation des personnels à des pédagogies antisexistes et à l’éducation aux sexualités
  • l’égalité salariale entre les hommes et les femmes
  • une réelle prévention des paroles/actes/agressions sexistes et LGBTQIphobes au travail et des mesures lorsqu’ils ont lieu.

Pour SUD éducation, le 8 mars est une journée de luttes et de revendications pour les droits des femmes.

11) Pour la régularisation des familles SIANOSYAN et HARUTIUNYAN Contre la menace de mise en examen de Marcel DEKERVEL qui les a hébergées et domiciliées.

La
fédération SUD ÉDUCATION dénonce la suspicion de délit de
solidarité à l’encontre de Marcel Dekervel, militant actif de la
défense des sans papiers depuis plus de 20 ans et membre de Sud
Éducation lorsqu’ il était actif. A 70 ans, Marcel dépense
encore sans compter son énergie pour la défense de migrants au sein
du collectif RESF 80. Les actions menées par Marcel et Bertille,
auprès de deux familles en détresse, met en relief l’inhumanité
de la décision préfectorale à un niveau plus que médiocre sur le
plan humanitaire. Aujourd’hui, la préfète menace de condamner ces
militant-e-s au nom de l’article 622-1 du code de l’entrée au
séjour.

La
Fédération SUD ÉDUCATION exige l’arrêt immédiat des menaces et
pressions envers Marcel Dekervel ainsi que la régulation des
familles SIANOSYAN et HARUTIUNYAN !

Ne restez pas isolé‑e‑s, contactez SUD éducation !

Nous
sommes un syndicat résolument intercatégoriel : un seul syndicat
pour tous les personnels, de la maternelle à l’université, sans
condition ni de statut ni de grade, titulaire ou non. Prenez contact
avec le syndicat SUD éducation de votre zone géographique.

Téléphone : 05.62.14.66.74

Mail : sudeduc31@sudeducation.org

Site internet : https://www.sudeduc31.org/

Cet article Nouvelles du Jeudi 21 février 2019 est apparu en premier sur Sud Education Haute Garonne et Pyrénées.

Share Button