Grève du nettoyage ONET-AIRBUS : TOUS LES CHANTIERS ONET CONCERNÉS

Grève du nettoyage ONET-AIRBUS : TOUS LES CHANTIERS ONET CONCERNÉS

Deux jours perdus pour résoudre le conflit !

Après avoir tenté de résoudre les points revendicatifs par le dialogue pendant plusieurs mois, les salariés de la société (ONET) chargée du nettoyage de plusieurs chantiers d’AIRBUS se sont mis en grève le jeudi 8 octobre à 6H.

135 des 160 salariés participent au mouvement de grève. 70 sont présent-e-s au piquet de grève et aux AG. La première négociation ouverte le 9 à 10H a permis à la Direction régionale de prendre connaissance des revendications. Au deuxième jour de grève, la Direction de l’entreprise a refusé toute avancée sur tous les points en négociation.

– Même taux horaire (11,60) pour tous : Refus de la Direction

–Prime COVID (60€) tant que dure la crise COVID : Refus de la Direction

–Respect des normes de sécurité et prime (60€) pour l’utilisation des produits anti-bactériologiques anti-COVID : Refus de la prime et affirmation que les normes sécurité sont respectées

–13ème mois pour tous : Refus de la Direction, y compris pour une revalorisation de la Prime de fin d’année

–Arrêt des procédures de licenciement d’une élue du CSE : Refus de la Direction qui renvoie sur la médecine du travail

–Information sur les plans économiques et l’emploi : Refus de la Direction qui dit qu’elle informera après conclusions de ses discussions avec AIRBUS.

–Changement de Directeur de site : Négociations par la Direction régionale et suivi des futures réunions du CSE par la Direction régionale.

Les grévistes, réunis en assemblée et informés heure par heure du déroulé de la négociation, ont été choqués de ce blocage. Le syndicat a été alerté par les collègues des autres agences, que la Direction organisait le remplacement des grévistes pour la semaine à venir, par des salariés d’autres sites actuellement en chômage partiel. LA DIRECTION PREND AINSI LA RESPONSABILITÉ D’ÉTENDRE LA MOBILISATION A TOUTES LES AUTRES AGENCES.

Les grévistes et le syndicat SUD appellent à la solidarité et au refus de remplacer des grévistes. Chaque salarié doit être conscient de sa responsabilité et sa dignité. On ne casse pas la mobilisation d’un collègue en cédant au chantage de ses chefs. On refuse de retourner au travail ou de faire des heures sup dans ce cadre. La quasi unanimité des salariés de l’Aéroport, appelés par la Direction ont refusé de venir. Bravo à elles et eux !

Nous informons la Direction que faire travailler sans la formation, le circuit d’intégration prévu, les accréditations, ou en utilisant les badges d’autres salariés, de dépasser les heures de travail sans respecter les temps de repos journalier serait TOTALEMENT ILLÉGAL et que l’inspection du travail, déjà alertée, sera prévenue.

Nous sommes décidés à tenir et nous organisons pour cela. Piquets de grève tournants, AG chaque jour, informations de tous les chantiers ONET de l’Occitanie dès cette semaine. L’action pourrait s’étendre sur les revendications de tous. Nous demandons aux syndicalistes des autres chantiers, non engagés dans le mouvement de faire respecter la grève des salariés du nettoyage d’ONET-AIRBUS.

Nous ne cèderont ni au chantage, ni au mépris et appelons à la solidarité et l’action !

Aux salariés AIRBUS : Nous vous appelons à faire respecter votre sécurité. Aujourd’hui les chantiers ne sont plus désinfectés pour la COVID. Le Droit de Retrait vous permet de refuser de travailler en maintenant votre paie.

Toulouse le 11 octobre 2020

Syndicat SUD-SOLIDAIRES TRANSPORTS NETTOYAGE en Midi Pyrénées

SUD nettoyage Midi Pyrénées 20 av de Lyon 31500 Toulouse

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download [158.29 KB]

 

Share Button