Covid-19 et mission des Finances Publiques : Ces agents indispensables dont personne ne parle

La situation du pays est suffisamment grave pour que nous ayons pesé l’envoi d’un communiqué de presse.
Nous rendons, comme toute la population, l’hommage qu’ils méritent tant à tous les personnels de santé et manifestement cette crise est l’occasion pour beaucoup de prendre conscience de l’importance du service public et de ses personnels. Eh bien, les agents des Finances Publiques sont au travail pour remplir des missions sans lesquelles le pays serait très rapidement en déliquescence.
Des missions essentielles et prioritaires et des personnels, eux-aussi, « au feu » :
Dans le cadre du Plan de Continuité de l’Activité les services et agents des Finances Publiques sont particulièrement sollicitées sur les missions prioritaires suivantes :
– garantir le maintien du niveau de prestation du secteur hospitalier qui signifie de ne pas arrêter la chaîne de paiement des dépenses et d’encaissement des recettes des hôpitaux publics. Dans l’urgence actuelle cet exercice est vital pour la population et les entreprises qui travaillent pour les hôpitaux ;
– assumer les décisions gouvernementales pour les entreprises et l’emploi, dont les remboursements de crédit de TVA, les reports et étalements de la TVA due, l’accompagnement fiscal et social ou encore le paiement des dépenses publiques dues aux entreprises,… Pour exemple, les acomptes d’Impôt sur les Sociétés arrivaient à échéance le 15 mars. Des milliers d’opérations de blocage des acomptes ou de remboursement immédiat sont réalisés en urgence par les Services des Impôts des Entreprises ;
– assumer les décisions des collectivités territoriales. Par exemple quand le Conseil Régional Occitanie Pyrénées-Meditérranée indique vouloir mettre en oeuvre un plan chiffré d’aides aux entreprises, il n’a aucun moyen de le faire sans les personnels de la Paierie Régionale de la DGFIP.
– assurer prioritairement les secours d’urgence gérés par le Conseil Départemental. Les plus pauvres, le plus souvent dans la rue, des familles en désespoir, bénéficient d’aides du Conseil Départemental. Mais, sans les personnels de la Paierie Départementale et des trésoreries de proximité qui les traduisent en espèces sonnantes et trébuchantes, ces bons ne seraient que de vulgaires bouts de papier.
– assurer les payes qui dépendent de la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) soit les salaires et retraites de millions de citoyens qui sont préparées et mises en paiement tous les mois (personnels fonctionnaires ou pas et retraités des 3 fonctions publiques notamment) ;
Toutes ces missions sont assurées, avec leur grand sens de l’intérêt général, par les fonctionnaires des Finances Publiques qui se rendent tous les jours au travail au risque, comme tant d’autres, de leur propre santé. Si personne ne le fait, Solidaires Finances Publiques leur rend hommage.
Sauver ce service public que le gouvernement veut sacrifier
Il peut sembler ne pas être le moment d’en parler. Pourtant nous voulons rappeler que la DGFIP est dans une phase de réforme qui détruira les services cités. Un exemple : quand toutes les trésoreries seront remplacées par les bureaux de tabac, ce sont les buralistes qui assumeront les secours d’urgence des plus pauvres ?
Le Président de la République et son gouvernement semblent prendre conscience de la place vitale du service public et de ses personnels. Solidaires Finances Publiques les invite à y penser dès la fin de cette crise dans laquelle les agents de la DFFIP sont investis sans réserve et avec fierté.

CP covid 19 et agents des finances publiques

Share Button