Communiqué du 21 mars 2020 de SUD nettoyage en Midi Pyrénées

Aux sociétés AIRBUS, Aéroport de Toulouse, SNCF, Tisseo, Aux collectivités, administrations et Préfectures, Aux sociétés qui sous-traitent le nettoyage, …

Madame, messieurs les Directeurs,

Plus que jamais le travail que vous attendez des salariés de vos sous-traitants chargés
du nettoyage est essentiel. Il en va de la capacité à protéger le public et vos salariés.
Pourtant ces salariés aux salaires déjà bas ne sont pas épargnés. Depuis la mise en œuvre des mesures de protections publiques prises par les gouvernements face à la pandémie en cours la situation des salarié-e-s des entreprises de nettoyage est particulièrement bousculée.
Cependant, il nous semble que les salariés des entreprises de nettoyage doivent être respectés et que la désorganisation brutale du travail et de la vie ne doivent pas être l’occasion d’arbitraires locaux, de mise en danger, d’imposition de mobilités forcées ou de suspensions des Droits ordinaires annoncés par le gouvernement.

Nous demandons :
– que les mesures de protection envisagées dans vos CSE soient coordonnés et cohérents avec celles à discuter dans les CSE de vos sous-traitants. En particulier les mesures d’organisation, de protections individuelles.
– de compenser les pertes de rémunération subies par les salariés de la sous-traitance à l’occasion des fermetures de vos chantiers.
– de contribuer aux primes de risque que nous demandons pour les salariés chargés de combattre sur le terrain les contaminations.

Chacune de vos entreprise ou administration, ne pourra reprendre son travail régulier que si le travail de nettoyage est assuré. Cet élément est à prendre en compte dans les calculs de coûts. La course à la baisse des marchés ne peut tenir lieu de seul critère de décision.

Dans l’attente de décisions concrètes, recevez nos salutations syndicalistes.

Le secrétaire Hassan OUHANNOU, le Président Henri Célié
Union SUD SOLIDAIRES Transports Nettoyage en Midi Pyrénées

Share Button